quelle facade pour ma maison

Étant donné que la façade de la maison reflète son intérieur, elle ne doit surtout pas être négligée. Pour garantir une meilleure isolation thermique et pour la protéger contre l’humidité, il convient de bien choisir le revêtement et la couleur de la façade. Crépi, bardage, pierre naturelle, bois, chacun de ses matériaux possède ses propres spécificités, que ce soit en termes de résistance que d’entretien. On vous dit tout dans cet article.

Quel revêtement choisir pour sa façade ?

Le crépi ou l’enduit

Communément appelé l’enduit, le crépi désigne un mortier appliqué en une ou plusieurs couches dans le but d’assurer une meilleure protection au support tout en lui offrant une excellente décoration. Il peut s’appliquer grâce à de nombreux outils à savoir la taloche, le rouleau, mais rien ne vous empêche de le projeter à partir d’une Tyrolienne. Ce dernier affiche un rendu final particulier : lissé, gratté et bien brossé.

Sachez que l’enduit gratté apporte un aspect lisse et moderne à la façade. La matière est étalée tout simplement avec une taloche. Quant à l’enduit projeté, celui-ci nécessite l’utilisation d’une machine spéciale appelée tyrolienne afin d’obtenir un rendu rugueux et granuleux à la façade. Facile à mettre en œuvre et rapide, le crépi fait partie de l’un des revêtements qui ne nécessitent pas d’entretien spécifique contrairement au bois, mis à part un nettoyage à l’eau.

Le bardage en bois

Le bardage en bois figure parmi l’un des revêtements les plus appréciés grâce à son esthétisme et à son élégance. Une multitude d’essences de bois sont disponibles à présent permettant d’offrir la possibilité de choisir entre un large choix de teintes : pin, mélèze, douglas, sapin, chêne, châtaignier, etc. Cependant, l’installation d’un bardage demande une certaine technique d’assemblage particulière. En effet, les panneaux bois sont cloués grâce à une ossature secondaire sur la façade. Parmi les revêtements de façade sur le marché, le bardage en bois est le plus facile à entretenir. Pour le protéger à la chaleur et à l’humidité, il faut appliquer une lasure tous les deux ou trois ans.

Le bardage PVC

Le moins courant, il s’agit d’une solution aussi bien économique qu’esthétique. Les gammes qui se trouvent dans les grandes surfaces se déclinent dans plusieurs teintes de couleur et certains imitent l’aspect du bois. Pour enlever la saleté sur un bardage PVC, il suffit uniquement de le nettoyer avec de l’eau savonneuse et le tour est joué. Notez bien que les panneaux en PVC ne se rouillent pas et ne se déforment pas dans le temps.