Installer son panneau solaire comme un professionnel

Vous êtes maintenant décidé d’utiliser un panneau solaire ? C’est un excellent choix ! Avec cet équipement, non seulement vous pouvez profiter d’une source d’énergie inépuisable, mais vous pouvez également réaliser de réelles économies d’énergie. D’autant plus, cette installation bénéficie de nombreux avantages intéressants. Parmi les grands atouts d’un panneau solaire réside la simplicité de son installation. L’opération est à la portée de tous bricoleurs. Si vous tentez de mettre vous-même en place votre panneau solaire, découvrez dans ce présent guide toutes les étapes importantes.

Mise en place d’un panneau solaire : les outils indispensables

L’installation d’un panneau solaire ne se fait pas n’importe comment et nécessite la possession de quelques matériels. Pour cela, vous devez munir d’un tournevis ou encore d’une perceuse-visseuse avec douilles ou embouts. Vous avez également besoin d’une scie circulaire, d’un mètre pour ne pas tromper dans la mensuration, d’une rallonge électrique, d’un échafaudage ou échelle, d’une clé plate ou à douilles, de toute sorte de visserie. La mise en place d’un panneau solaire nécessite également d’une bande de plomb, de liteaux et voliges, de pistolet extrudeur, etc.

Bien évidemment, vous devez une minimum de notion sur l’usage de ses différents matériels. Aussi, pour travailler en toute sûreté, il est important de vous munir d’un système anti-chute, de gants de protection, de lunettes de protection ainsi que de chaussures de sécurité.

Installer soi-même son panneau solaire, les étapes

Note : les étapes citées ci-dessous constituent en règle générale pour la pose d’un panneau voltaïque. Pour les autres modèles, il est important de demander l’avis d’un professionnel en la matière.

Commencez en vous servant d’un échafaudage ou d’une échelle par détuiler la zone où vous allez mettre le panneau solaire. N’hésitez pas à délimiter avec précision l’emplacement. Pour plus de sécurité, utilisez de gants de protections lors de l’enlèvement des tuiles. Une fois, celles-ci enlevées, vous pouvez directement poser les abrégements inférieurs et latéraux. Ces derniers ont pour mission de lier les matériaux de couverture de la toiture. Pour la pose, vous n’avez qu’à les visser sur les liteaux existants. Il reste toujours important d’utiliser votre mètre afin de garantir de mesures exactes.

L’étape suivante consiste à mettre en place l’écran sous-toiture ou encore un système d’étanchéité. Cela reste important, car cet équipement a pour rôle d’assurer une barrière étanche à l’eau. Pour plus d’efficacité, il est vivement recommandé d’opter pour un écran à haute perméabilité à la vapeur d’eau. Ensuite, il est temps de poser les rails ainsi que les panneaux. Assurez que les rails se fixent de manière solide aux chevrons à l’aide des crochets. Entre 2 rails doit disposer un écart maximum, ce qui doit être bien respecté. Quant aux panneaux, ceux-ci sont fixés sur les rails par le biais des crochets ou encore des boulons. Une fois les panneaux en place, vous pouvez directement les connecter à votre onduleur. N’hésitez pas à tester le bon fonctionnement de votre installation.

Désormais, vous savez comment procéder à la mise en place d’un panneau solaire sans l’aide d’un professionnel. Si vous ne sentez pas à la hauteur pour l’opération, il reste tout de même important de faire appel à un expert en la matière.

Est-il indispensable d’entretenir un panneau solaire ?

Les panneaux solaires se vendent comme de petits pains ces dernières années. Cela est surtout dû au fait que le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter de jour en jour. En effet, un panneau solaire peut couvrir partiellement ou en totalité les besoins énergétiques d’un foyer – de façon à le rendre autonome en électricité à long terme. Mais pour s’en assurer, un entretien s’impose. Zoom sur les détails.

Deux grandes catégories de panneau solaire

Nombreux sont ceux qui s’équipent de panneau solaire pour capter une part, même infime, de l’incroyable énergie solaire. Il peut s’agir d’un panneau solaire photovoltaïque ou bien du panneau solaire dit thermique.

Il est à présent temps de faire la différence entre ces deux types de capteur solaire. Sachez alors que :

-Le solaire photovoltaïque est particulièrement utilisé pour produire de l’électricité – permettant d’alimenter tous les appareils électriques de la maison. Pour ce faire, il capte le rayonnement du soleil à l’aide des cellules photovoltaïques qui le compose, pour le transformer par la suite en électricité.

-Le solaire thermique est quant à lui utilisé pour chauffer la maison ou bien pour produire de l’eau chaude sanitaire. Il peut donc s’agir d’un capteur thermique à air, ou bien d’un capteur thermique à eau. Quoi qu’il en soit, un panneau solaire thermique fonctionne de façon à capter la chaleur du soleil pour le transformer ensuite en énergie utilisable.

L’importance d’entretenir son panneau solaire

Photovoltaïque ou thermique, un panneau solaire a bel et bien besoin d’être entretenu. Juste parce qu’un panneau solaire bien entretenu est d’autant plus rentable. En d’autres termes, si vous voulez parfaire le rendement d’un panneau solaire, penser à bien le pomponner.

Bien entretenu, votre panneau solaire sera effectivement à même de fonctionner à 100 % de sa capacité. Il produira donc plus d’eau chaude ainsi que plus d’électricité. Ce qui amortira vite le coût de votre installation, de même que le coût de vos factures énergétiques.

Les bonnes méthodes à adopter pour entretenir son panneau solaire

Certes, la pluie est un bon moyen de se débarrasser des poussières et des saletés sur le panneau, mais elle ne suffit cependant pas. D’où l’importance d’entretenir son panneau solaire de temps à autre afin de garantir sa bonne productivité.

Pour procéder au nettoyage, il vous faut monter sur le toit pour pulvériser de l’eau claire déminéralisée sur la surface du panneau. Une raclette vous servira par la suite pour enlever les traces d’eau ainsi que les saletés sur le capteur. À noter que vous devriez manier la raclette soigneusement au risque de gratter le verre du panneau.

Un panneau solaire s’entretient effectivement si facilement. Toutefois, comme il est question de monter sur le toit, le mieux serait de faire appel à un professionnel pour s’en charger. Il vous garantira un travail bien fait sans crainte d’endommager l’équipement. Par la même occasion, confiez-vous à ce dernier pour procéder à une vérification de routine de chaque élément qui compose le panneau. Le but étant d’assurer le bon fonctionnement de l’ensemble de l’équipement une fois nettoyé.

Les démarches à suivre pour entretenir sa VMC

Vous souhaitez renforcer le confort de votre habitation ? On vous recommande de combiner son isolation avec la mise en place d’une bonne ventilation. Ce système vous permet d’assainir l’air qui circule dans votre maison. Une VMC ou une Ventilation Mécanique Contrôlée sert à évacuer les particules polluantes vers l’extérieur de votre maison. Du fait de son importance, il est indispensable de penser à l’entretien de votre système de ventilation. On vous montre ici toutes les démarches à suivre pour la réalisation de cette opération.

Les points forts de cet entretien

Il est important de prendre soin de votre VMC. C’est une étape à ne pas négliger surtout pour votre sécurité. Sachez que l’accumulation des poussières au sein de votre appareil peut entraîner une surchauffe du moteur. Et cela risque de provoquer un incendie. L’entretien de votre VMC vous permet également de profiter de la durée de vie de votre équipement. Une VMC bien entretenue promet une performance exceptionnelle.

Un manque d’entretien peut être également néfaste pour votre santé. Les poussières et les saletés accumulées dans votre appareil peuvent nuire à sa performance. Cela peut accentuer l’apparition de l’humidité et des moisissures.

Quand faut-il nettoyer votre VMC ?

On vous conseille de réaliser l’entretien ou le nettoyage de votre VMC à la fin de l’hiver. En effet, pendant cette période vous aériez moins votre maison, ainsi, votre appareil fonctionne énormément. Vous pouvez également réaliser cette opération durant le printemps. Il est aussi conseillé de réaliser un dépoussiérage chaque trimestre.

Comment entretenir votre VMC ?

Il est tout à fait facile de réaliser cette opération. Pour cela, on vous conseille de commencer par le nettoyage régulier. Commencez donc par couper votre courant. Une fois que c’est fait, démontez les bouches d’aération et trempez-les dans de l’eau chaude. Pour les nettoyer profondément, on vous recommande de diluer l’eau dans un dégraissant. Enlevez ensuite tous les résidus à l’aide d’un chiffon humide. Si les bouches d’aération de votre appareil sont hygroréglables, on vous recommande de ne pas les mouiller.

Pensez également à nettoyer le ventilateur et les filtres de votre VMC. Dépoussiérez également l‘intérieur des gaines. Une fois que tous les éléments sont secs, on vous recommande de remettre en place tous les accessoires de votre appareil.

Pour les entretiens réguliers, on vous recommande de penser aux bouches d’aération. Ce sont des accessoires qui ont besoin d’un peu plus d’attention. Dépoussiérez-les de temps en temps. Il vous suffit de les frotter à l’aide d’un chiffon mouillé.

Pour le bon fonctionnement de votre VMC, vous devez également penser à remplacer les pièces de votre appareil. Cela est dans le but de renforcer la performance de votre système de ventilation.

Demander l’aide d’un professionnel

On vous propose de faire appel à un professionnel pour entretenir votre VMC. Vous devez réaliser cette démarche tous les 3 ans environ. La réalisation de cette opération demande une certaine expertise. Afin d’éviter les mauvaises surprises, on vous conseille de confier sa réalisation à un professionnel.

Un panneau solaire, une grande tendance de nos jour

Avec l’impératif de faire des économies d’énergie et surtout de protéger l’environnement, les énergies renouvelables connaissent aujourd’hui un succès phénoménal. Parmi les nombreux systèmes qui permettent d’exploiter les sources d’énergie dites renouvelables, les panneaux solaires sont parmi les plus prisés, et ce, pour de nombreuses raisons. Parlons un peu de cet appareil révolutionnaire.

Un panneau solaire, comment ça marche ?

Il est inutile de préciser que le panneau solaire sert à exploiter notre bon vieil astre : le soleil. Donc, voici en quelques phrases comment cet équipement peut produire de l’électricité. Il s’agit d’une plaque constituée de cellules de silicium. C’est un élément semi-conducteur qui peut produire de l’électricité une fois touchée par les rayons solaires. En effet, les panneaux photovoltaïques captent l’énergie dégagée par le soleil et le transforment en courant continu. Pour qu’on puisse utiliser l’énergie électrique produite par l’appareil, il est impératif de la transformer en courant alternatif via des onduleurs.

Quels sont les avantages d’un panneau solaire ?

Il existe en effet beaucoup de raisons pour lesquelles ce système devient une grande tendance de nos jours. L’énergie solaire est une source d’énergie renouvelable. Cela signifie qu’elle est inépuisable et non polluante. Il s’avère que ce type d’énergie est propre et ne dégage que très peu voire aucun gaz à effet de serre. Avec un panneau solaire, on peut assurer l’éclairage ou la production d’eau chaude dans l’habitation. C’est très pratique surtout dans les régions où il n’y a pas encore de courant électrique. Et si l’énergie solaire ne peut pas encore combler tous les besoins dans un foyer, il permet néanmoins de réduire considérablement la consommation chez les fournisseurs et l’alléger énormément la facture d’énergie. Ce n’est pas tout, le panneau solaire est silencieux, pas comme l’éolienne.

Comment choisir un panneau solaire ?

Pour bien choisir un panneau photovoltaïque, vous devez commencer par définir vos besoins. Pour cela, il est nécessaire de lister tous les appareils à alimenter et faire le calcul pour connaitre la totalité de leur puissance et la durée d’utilisation de chaque appareil. Il suffira ensuite de choisir un panneau d’une puissance adaptée. Cependant, il est également essentiel de prendre en compte la situation géographique et le climat de votre région. En effet, la performance de cet équipement dépend en grande partie de l’ensoleillement. Il existe également différents types de panneau auxquels vous devez choisir. Citons à titre d’exemple les panneaux amorphes offrant un rendement de 7 %, les panneaux flexibles pour une utilisation nomade et propose un rendement de 9 %. Il y a également les panneaux monocristallins qui peuvent produire de l’énergie même s’il n’y a pas trop de soleil et les panneaux polycristallins qui sont conseillés pour les régions où l’ensoleillement direct est assuré.

comment fonctionne un panneau solaire photovoltaïque

Parmi les techniques qui permettent de réduire la consommation d’énergie électrique, l’utilisation de panneaux solaires photovoltaïque, semble gagner en terrain auprès des utilisateurs. Il s’agit de l’exploitation de l’énergie solaire pour alimenter tous les appareils que nous avons l’habitude de faire fonctionner avec l’énergie fossile. Même si le coût d’achat initial de l’équipement qui permet de bénéficier de cet avantage est élevé, cela n’empêche en rien les clients de choisir pour cette solution. D’ailleurs, cette somme sera très rapidement rattrapée par l’économie que l’équipement permet de faire. Découvrons dans cette rubrique comment recourir à ce système.

Les points essentiels à retenir

En premier lieu, il convient de se mettre au courant sur ce que le terme en question veut signifier. En quelques mots, le panneau solaire photovoltaïque se traduit comme étant la transformation de la lumière du soleil en électricité. Pour que ce phénomène soit possible, la matière première utiliser avec cet équipement est le silicium. Cette matière possède une propriété physique typique d’un tel système. Donc, au niveau de ces panneaux, c’est le silicium qui s’adapte avec la chaleur venant du soleil pour créer le courant qui va se transmettre de cellule en cellule afin que le central photovoltaïque soit alimenté. En réalité, ce sont les photons qui constituent la lumière solaire qui sont captés par la surface du panneau et c’est ce qui permet d’obtenir une énergie assez puissante pour se transformer en courant.

Tous les éléments jugés nécessaires pour produire cette énergie doivent être raccordés entre eux, et cela requiert un savoir-faire particulier parce que tout dépend de cette synchronisation. À ce titre, il est recommandé de solliciter les services d’un professionnel afin que l’équipement soit parfaitement opérationnel. D’ailleurs, il est fort possible que l’intervention de ce spécialiste soit nécessaire dès la mise en place de votre projet d’installation.

Installation de panneaux solaires photovoltaïque

Selon la technologie avec laquelle l’équipement photovoltaïque que vous avez choisi a été fabriqué, le rendement peut être inférieur ou supérieur. Cette question a un rapport très étroit avec le prix que vous devez débourser pour l’acquisition du matériel. Aussi, la puissance (en watts-crête) du panneau peut fluctuer en fonction de ce paramètre. Pour compléter l’installation, il faudra s’approprier de câbles, d’onduleur et de batterie. Dans certains cas, ces éléments accompagnent déjà le panneau, tandis que dans d’autres, il s’agit d’un investissement en sus. Il est à souligner qu’il est probable que des pertes d’énergies se manifestent au niveau de ces composants si le raccordement n’est pas bien effectué.

Par ailleurs, notons que la mise en place des panneaux solaires photovoltaïque doit prendre en compte l’exposition de la toiture face au rayonnement solaire. Autrement dit, il est impératif que le toit ait une inclinaison normale afin que le soleil puisse être exploité comme il se doit. En l’occurrence, une orientation plein sud ainsi qu’une inclinaison de 30 ° sont requises. Il est également nécessaire de dégager le toit d’un éventuel élément qui peut causer une ombre parce que le rendement en serait affecté.

ou acheter isolation toiture

Procéder à une isolation de votre toiture est une nécessité si vous souhaitez que votre maison puisse assurer au mieux que cette dernière puisse bénéficier d’une température vivable au cours des saisons froides. Le tout est de bien vous assurer d’utiliser les meilleurs isolants possibles sur le marché.

La question de l’isolation de la toiture

Le toit est une partie de la maison assez sensible en termes d’isolation thermique, et il est nécessaire de convenablement faire la mise en place d’isolants sur celle-ci dans la mesure où cela évite qu’environ 35% de la chaleur générée par le chauffage ne s’échappe par le toit. Plusieurs conditions font que cela peut potentiellement arriver, comme la présence de petites fissures sur différentes parties de la toiture, ou encore le simple fait que les matériaux utilisés pour le toit ne possèdent pas une bonne isolation naturelle.

Pour que votre toit ne laisse pas s’échapper une bonne partie de la toiture, il est nécessaire de faire en sorte de mettre en place de bons isolants sur celui-ci. Autant la qualité des isolants utilisés que les techniques utilisées pour faire leur mise en place sont d’une grande importance quant à leur capacité à effectuer convenablement leur travail. Aussi, il est crucial de s’assurer que ces deux choses soient faites suivant les normes, soit l’achat d’isolants de la bonne qualité, mais aussi une pose impeccable de ceux-ci.

Trouver les bons isolants

Actuellement, il vous est possible de trouver rapidement plusieurs offres intéressantes en ce qui concerne le type d’isolants à mettre en place sur votre toiture, mais beaucoup font cependant l’erreur de se tourner vers les modèle qu’ils trouvent en premier, et passent ainsi potentiellement à côté de différentes opportunités intéressantes. Afin d’éviter de faire cela, il faut faire en sorte de comparer plusieurs offres entre elles, et de vérifier les différentes caractéristiques de chaque modèle afin de voir qui se démarque le plus.

Parmi les choses qu’il vous faut également favoriser dans l’acquisition d’un modèle d’isolant, il y a la marque de ceux-ci ; l’achat d’un isolant est une décision importante qui a un impact sur le long terme, et il est nécessaire de faire en sorte que vos achats proviennent de compagnies fiables et qui ont réussi à se faire un nom sur le marché. L’intérêt de cela réside dans le fait qu’au moins, un service client sera mis à votre disposition au besoin.

Confier la pose à un prestataire

On est difficilement en mesure de se charger soi-même de la pose des isolants sur notre toiture, dépendamment de la complexité des travaux. Aussi, la chose qui s’impose à nous dans ce genre de cas est de faire appel aux services d’un prestataire qui s’y connait dans le domaine, et qui sera capable de faire la mise en place pour vous.

Comme il sera aisé de trouver plusieurs offres, il est conseillé de comparer celles-ci entre elles comme vous le feriez pour les modèles d’isolants, et le but ici est de voir quelle personne semble le plus être compétente et communicative, mais aussi qui propose le meilleur rapport qualité-prix en termes de services.

comment nettoyer une vmc

Il se trouve différentes parties de notre maison qui occupent des rôles spécifiques, et parmi celles-ci, on peut évoquer la VMC. Celle-ci se charge d’assurer que nous ayons un air de bonne qualité au sein de notre domicile, et on doit donc faire en sorte de convenablement assurer que le tout reste dans un état fonctionnel.

Présentation de la VMC

On parle de VMC pour évoquer un dispositif domestique dont le rôle est de se charger de la gestion de la manière dont l’air circule dans l’ensemble des pièces, mais aussi d’assurer que celui-ci soit de la meilleure qualité possible. En outre, le terme VMC signifie Ventilation Mécanique Contrôlée, ce qui signifie que la circulation de l’air et la qualité de celui-ci sont gérés par des mécanismes divers qui jouent chacun des rôles spécifiques.

Ce type de dispositif est donc plus efficace qu’un simple ventilateur, ou bien une climatisation murale comme on en trouve beaucoup sur le marché. C’est tout un réseau qui est ici en action, soit des conduits d’arrivées d’air, qui sont reliées à des bouches d’aérations, des bouches d’extraction d’air vicié, et une unité qui gère le tout. En outre, il est essentiel de bien réussir la mise en place de votre VMC si vous souhaitez que celle-ci puisse jouer convenablement son rôle, et il peut être nécessaire de vous faire assister par un professionnel en cela.

Le nettoyage d’une VMC

Il est nécessaire de procéder au nettoyage de votre VMC si vous souhaitez que celle-ci joue convenablement son rôle de manière continue. En outre, la VMC doit se charger d’assurer que l’air entrant est aussi propre que possible, et si la VMC est sale, il ne lui est pas vraiment possible de faire cela efficacement. Pour le nettoyage de la VMC, il est essentiellement question de nettoyer les différents conduits d’air, qui sont le plus souvent détachables. Aussi, il y a les filtres, qui retiennent une grande partie des saletés extérieures.

Pour vous assurer que votre VMC soit convenablement nettoyée, il vous faut faire en sorte d’utiliser des produits de nettoyage qui répondent au mieux à vos nécessités. Comme par exemple, on peut utiliser de l’eau savonneuse, qui n’est ni couteuse ni inefficace pour ce genre d’usage. Il faut juste vous assurer de bien rincer et sécher le tout une fois que le nettoyage a été effectué.

Bien choisir votre VMC

Outre le fait de devoir faire un bon nettoyage de votre VMC, vous devez également vous assurer que le modèle choisi puisse répondre au mieux aux différentes nécessités que vous avez se rapportant à celui-ci. Par exemple, vous avez le choix entre une VMC simple flux et un modèle double flux.

Si votre maison ne possède pas un système de chauffage fonctionnel, vous pouvez vous tourner vers le modèle double flux, qui peut également assurer de générer assez de chaleur pour garder votre maison au chaud en hiver. Les détails comme les marques des modèles acquis sont également d’une grande importance, et il faut éviter de se tourner vers des compagnies sur lesquelles on ne sait pas grand chose.

Aménagement déco pour petit balcon même étroit

La décoration des différentes parties de notre maison est essentielle si nous voulons faire en sorte que celle-ci puisse nous plaire. En outre, parmi les parties de la maison dont nous pouvons nous charger de la décoration, on peut mentionner le balcon. Il est possible d’en tirer quelque chose de plaisant même si l’espace est limité.

Présentation du balcon

On parle de balcon pour évoquer le petit espace qui se situe à l’extérieur d’une fenêtre, celle-ci généralement élongée en porte avec une partie inférieure, de manière à ce qu’il soit possible de se déplacer sur celle-ci depuis l’intérieur. Un balcon est grandement pratique quand on souhaite pouvoir passer un peu de temps au dehors de notre maison, et en hauteur, de manière à pouvoir faire des choses comme apprécier la vue.

C’est aussi l’occasion pour nous de prendre un peu l’air d’une manière intéressante, et pour cela, i peut être nécessaire de faire certains aménagements à votre balcon. Celui-ci ne vous fait pas toujours disposer d’un large espace pour se mouvoir et se déplacer, mais cela reste quand même une partie pratique et essentielle de votre maison. L’une des manières de rendre l’endroit plus intéressant est de procéder à quelques modifications décoratives, comme la mise en place de certains éléments, ou bien le fait de faire quelques travaux.

Rendre votre balcon plus confortable

Il est possible de faire la mise en place d’éléments décoratifs sur votre balcon pour vous permettre de rendre l’endroit plus confortable. Parmi ce qu’on peut faire dans ce sens, il y a la mise en place d’éléments qui permettent de générer de l’ombre ; en effet, il est moins plaisant de passer du temps sur un balcon si on sait qu’il fera trop chaud sur celui-ci à certains moments de la journée. Or, le but d’un balcon est de vous fournir un espace où vous pourrez avoir un peu d’air frais.

Mettre en place une protection contre le soleil est donc une nécessité pour le balcon. Il se trouve différentes sortes de couverture qu’il vous est possible de mettre en hauteur, et selon les matériaux, les degrés d’opacité peuvent varier, ce qui peut être intéressant dépendamment de vos gouts. Aménager des espaces sur lesquels il est possible de s’asseoir peut aussi être intéressant pour vous, quoique les possibilités à votre disposition sont grandement en fonction de l’espace disponible.

Rendre votre balcon plus attrayant

Il est possible de repenser l’aspect visuel de votre balcon pour qu’il puisse rester dans le même esprit visuel que l’ensemble de la pièce à laquelle il est adjacent. Une des manières de faire cela est de choisir les mêmes jeux de couleur pour ce qui est de votre balcon. Il est aussi possible de mettre en place divers autres éléments visuels sur cette partie de votre maison.

Vous pouvez par exemple utiliser des objets décoratifs, afin de rester dans le même esprit que le reste de la pièce adjacente. Il ne serait en effet pas idéal que le tout ne soit pas homogène avec votre domicile, donc il faut garder ce détail à l’esprit.

quelle facade pour ma maison

Étant donné que la façade de la maison reflète son intérieur, elle ne doit surtout pas être négligée. Pour garantir une meilleure isolation thermique et pour la protéger contre l’humidité, il convient de bien choisir le revêtement et la couleur de la façade. Crépi, bardage, pierre naturelle, bois, chacun de ses matériaux possède ses propres spécificités, que ce soit en termes de résistance que d’entretien. On vous dit tout dans cet article.

Quel revêtement choisir pour sa façade ?

Le crépi ou l’enduit

Communément appelé l’enduit, le crépi désigne un mortier appliqué en une ou plusieurs couches dans le but d’assurer une meilleure protection au support tout en lui offrant une excellente décoration. Il peut s’appliquer grâce à de nombreux outils à savoir la taloche, le rouleau, mais rien ne vous empêche de le projeter à partir d’une Tyrolienne. Ce dernier affiche un rendu final particulier : lissé, gratté et bien brossé.

Sachez que l’enduit gratté apporte un aspect lisse et moderne à la façade. La matière est étalée tout simplement avec une taloche. Quant à l’enduit projeté, celui-ci nécessite l’utilisation d’une machine spéciale appelée tyrolienne afin d’obtenir un rendu rugueux et granuleux à la façade. Facile à mettre en œuvre et rapide, le crépi fait partie de l’un des revêtements qui ne nécessitent pas d’entretien spécifique contrairement au bois, mis à part un nettoyage à l’eau.

Le bardage en bois

Le bardage en bois figure parmi l’un des revêtements les plus appréciés grâce à son esthétisme et à son élégance. Une multitude d’essences de bois sont disponibles à présent permettant d’offrir la possibilité de choisir entre un large choix de teintes : pin, mélèze, douglas, sapin, chêne, châtaignier, etc. Cependant, l’installation d’un bardage demande une certaine technique d’assemblage particulière. En effet, les panneaux bois sont cloués grâce à une ossature secondaire sur la façade. Parmi les revêtements de façade sur le marché, le bardage en bois est le plus facile à entretenir. Pour le protéger à la chaleur et à l’humidité, il faut appliquer une lasure tous les deux ou trois ans.

Le bardage PVC

Le moins courant, il s’agit d’une solution aussi bien économique qu’esthétique. Les gammes qui se trouvent dans les grandes surfaces se déclinent dans plusieurs teintes de couleur et certains imitent l’aspect du bois. Pour enlever la saleté sur un bardage PVC, il suffit uniquement de le nettoyer avec de l’eau savonneuse et le tour est joué. Notez bien que les panneaux en PVC ne se rouillent pas et ne se déforment pas dans le temps.

Réaliser une tremie pour installer un escalier 1/4 tournant en bas

La construction d’un escalier requiert un savoir-faire particulier parce que ce n’est pas tout le monde qui peut réaliser ce projet. Effectivement, pour la conception d’un escalier, il est nécessaire de passer par plusieurs étapes techniques afin que l’ouvrage soit vraiment dans les normes. Depuis la réalisation de la trémie, jusqu’à la finition de l’escalier, il convient d’être à la fois méthodique et astucieux pour réussir la mission. Découvrons tout ce qu’il faut savoir pour fabriquer la trémie d’un escalier quart tournant en bas.

Importance de la trémie

Cette structure fait partie des éléments de base de l’escalier parce qu’il est plus ou moins considéré comme sa fondation même. Il s’agit en réalité de l’ouverture à travers laquelle l’escalier va passer. Pour un escalier qui donne directement dans le sous-sol, elle se conçoit en ouvrant la dalle du béton, mais pour un escalier qui mène vers les combles aménagés (par exemple), il s’agit d’ouvrir le plancher du grenier. Si vous fabriquez l’escalier pour une nouvelle construction, la trémie est directement réservée dans le plancher. Et pour une rénovation, il convient de faire une vérification approfondie de l’état de la structure porteuse avant de réaliser la trémie parce qu’il s’agit d’une opération très délicate qui pourrait abimer la surface en question. Un maximum de précaution est donc indispensable pour cette dernière mention. La position de la trémie ainsi que sa dimension dépend entièrement des caractéristiques du futur escalier. Donc, il est plus facile de procéder à la construction en commençant les travaux par la conception d’un plan. Pour l’escalier quart tournant en bas, qui est généralement destiné pour gagner plus de place dans la maison, il est impératif de bien mesurer l’espace disponible et de faire en sorte que l’escalier puisse bien se tenir dedans avant de réaliser le montage.

Réalisation de la trémie

Après avoir choisi l’emplacement pour l’escalier, il est question de prendre les mesures. L’escalier quart tournant est préféré pour de nombreuses raisons, mais le plus souvent, il est choisi lorsque la mise en place d’un escalier droit n’est pas possible. Sachez toutefois que s’il prend moins de place en longueur, il peut par contre empiéter l’espace habitable en bas. La trémie pour ce type d’escalier est généralement carrée ou rectangulaire. La longueur de la trémie se définit en fonction de la pente de l’escalier. Donc, en règle générale, la longueur de l’escalier devrait être le même que celle de la trémie, mais il est à noter que pour un escalier raide, la trémie sera très petite. Ce qui signifie que le calcul de la mesure de la trémie se fait par le même processus que pour le calcul de la dimension l’escalier.

Une fois que vous aurez en mains toutes les mesures concernant toutes les pièces de l’escalier, vous allez commencer par tracer sur l’emplacement de la trémie. Vous devez vous munir du matériel nécessaire pour réaliser ce projet et respecter toutes les conditions d’intervention qu’il demande. La suite s’en suivra automatiquement.